Cowspiracy : l’agriculture animale, source de la destruction de la planète

L’agriculture animale a un effet dévastateur sur la planète comme le documentaire Cowspiracy. Selon LE réalisateur de ce film apparemment controversé, les ravages de l’industrie de l’élevage industriel ou intensif sur l’environnement sont plus importants que ceux des transports par exemple. Découvrez comment l’agriculture des animaux agit négativement sur la planète et les solutions pour éviter cette situation.

L’industrie de l’élevage des animaux : une source de productions toxiques

Les problèmes de pollution que provoque l’agriculture animale sont multiples. L’élevage industriel produit diverses substances toxiques à l’origine de la fragmentation voire de la destruction des animaux eux-mêmes ou des habitats. En se répandant dans les cours d’eau, les effluents issus de cette industrie peuvent vite devenir problématiques. Dans certains cas, ce phénomène conduit à la création de grandes zones mortes au sein desquelles la vie est impossible pour la majorité des espèces.

Prenons l’exemple concret de l’azote provenant de ce type de pratique agricole lié aux animaux. Une partie de cette substance souvent gazeuse peut rapidement devenir de l’ammoniac. Celui-ci va favoriser la destruction de la couche d’ozone et l’acidification de l’eau. Pour vous donner une idée de cet effet dévastateur de ces productions toxiques que provoque, sachez qu’en 2008 les zones mortes étaient de 169 à travers le monde contre 44 en 1995.

Agriculture animale : une activité occasionnant des émissions importantes de gaz à effet de serre

L’agriculture animale réalisée de façon industrielle contribue fortement au changement climatique. L’élevage intensif d’animaux est à l’origine d’une grande quantité d’émissions de gaz à effet de serre. Et comme cela été mentionné dans le documentaire Cowspiracy, la part de cette industrie est supérieure à celle d’autres secteurs pourtant pointés du doigt comme les transports. Près de 14,50% des émissions globales de gaz à effet de serre proviennent de l’élevage industriel.

Et les conséquences de ce changement du climat sont d’une gravité extrême pour l’environnement. Un tel dérèglement climatique a un impact forcément néfaste sur la production et la croissance des espèces végétales en contribuant à l’émergence de maladies et de parasites et en favorisant l’apparition de pluviosités irrégulières.  

Elevage intensif des animaux : responsable de la déforestation à grande échelle

Dans le cadre de l’élevage industriel, c’est à une véritable ruée vers les terres que se livrent les différents acteurs du secteur. Et c’est course effrénée comme cela été mentionné dans le documentaire Cowspiracy constitue une vraie menace pour la biodiversité. Pour nourrir les animaux d’élevage, près du tiers des terres cultivables est utilisé. Ce qui entraîne une déforestation à grande échelle. Des zones de la planète telles que l’Amazonie en Amérique en latine ou de vastes forêts en Afrique subsaharienne comptent parmi les plus touchées par ce phénomène.

Quelques solutions pour remédier à la destruction de la planète par l’agriculture animale

Il est vrai que le constat est assez alarmant après avoir regardé un documentaire aussi instructif comme Cowspiracy. Cependant, il existe des remèdes pour changer cette situation bien qu’elle soit inquiétante. Certaines doivent être ainsi rapidement prises pour réduire de façon progressive les effets destructeurs de l’agriculture animale sur l’environnement. Comme l’a dénoncé le réalisateur de ce film, un travail de dénonciation et de sensibilisation devrait immédiatement débuter.

En première de cette démarche et doivent cesser d’agir comme elles le font actuellement. Bien que leur rôle soit capital, les organisations non gouvernementales mentionnées ou non dans Cowspiracy ne peuvent mener seules ce combat. D’autres actions telles que la réduction progressive de notre consommation de viande est une solution à envisager pour lutter contre cette destruction de la planète par l’agriculture animale.